23 janvier 2017 / Sophie

Armel le cléac’h remporte le Vendée Globe avec ASD !

À la barre de Banque Populaire VIII, le Finistérien de 39 ans a remporté le 8ème Vendée Globe en 74 jours et 3 heures, pulvérisant de 4 jours le record du tour du monde en solitaire et sans escales. Avec deux secondes places en 2009 et 2013 et cette victoire en 2017, il est aussi le seul marin à avoir fini la course trois fois consécutivement. Nous étions aux Sables d’Olonne pour accueillir le héros, l’un des skippers de cœur d’ASD.

Finish arrival of Armel Le Cleac’h (FRA), skipper Banque Populaire VIII, winner of the sailing circumnavigation solo race Vendee Globe, in 74d 3h 35min 46sec, in Les Sables d'Olonne, France, on January 19th, 2017 - Photo Jean Marie Liot / DPPI / Vendee Globe Arrivée de Armel Le Cleac’h (FRA), skipper Banque Populaire VIII, vainqueur du Vendee Globe en 74j 3h 35min 46sec, aux Sables d'Olonne, France, le 19 Janvier 2017 - Photo Jean Marie Liot / DPPI / Vendee Globe

Photo Jean Marie Liot / DPPI / Vendee Globe

C’est une belle histoire méritant qu’on rappelle brièvement comment elle a débuté. Il y a cinq ans sur une idée de Dorothée, maman de Raphaël (qui est mon neveu ; ndlr), nous décidons de contacter des marins afin de leur demander s’ils accepteraient de soutenir Alliance Syndrome de Dravet, afin de mieux faire connaître la maladie au grand public, aider les familles et aussi mettre en place des opérations lors de grandes courses à la voile comme le Vendée Globe, la Route du Rhum, la Transat Jacques Vabre. Banco ! Armel Le Cléac’h Jean-Pierre Dick et Jean Le Cam acceptent immédiatement de devenir les « ambassadeurs » d’ASD sur les mers. Meryl, alors présidente de l’association a la bonne idée de les appeler « nos skippers de cœur ». Au Havre, à Barcelone, à Lorient, aux Sables d’Olonne… des enfants et leurs parents rencontrent les marins qui portent les couleurs d’ASD. Ces navigateurs d’exception ne veulent pas uniquement coller un adhésif sur leur bateau et signer des photos, mais s’investir, rencontrer, échanger, aider… Jean-Pierre Dick, 4ème de l’édition 2013 et vainqueur du prix de la combativité pour avoir réussi l’exploit de rallier l’arrivée sans quille, verse par exemple la moitié de sa prime à l’association.

Cinq ans après, pour Armel Le Cléac’h et ASD c’est la consécration. Avant le départ le 6 novembre 2016 et grâce à Sophie, maman de Swane qui a mené avec brio et une énergie incroyable l’opération « Vendée Globe », Armel – père de deux enfants de 9 et 5 ans – n’a pas hésité malgré les très nombreuses sollicitations, à prendre du temps pour accueillir la classe de Swane venue de Saint-Nazaire le rencontrer. La veille du départ, chaque skipper a reçu un photomontage des enfants et une peluche – un poulpe aux couleurs de l’association à embarquer à bord. Les enfants partent donc par procuration faire le tour du monde par les trois caps. Jean Le Cam baptise sa peluche « Poulpita » et la présente lors de vidéos envoyées du grand Sud.

Plus de deux mois et demi plus tard, ce 19 janvier à 16 heures 37 dans un froid sibérien, après un fantastique parcours maîtrisé du début à la fin, le skipper de Banque Populaire coupe la ligne d’arrivée après 24 000 milles (plus de 45 000 kms) et remporte la course à la voile en solitaire la plus dure au monde, devant le Gallois Alex Thomson (Hugo Boss). Quel champion ce Armel, et quelle élégance ! Sophie, Élodie et Marie, toutes trois membres du CA de l’association sont là depuis la veille. Elles sont venues de loin. Dès le matin, elles bravent le froid sibérien, et avec banderole et ballons ASD gonflés à l’hélium patientent le long du chenal. Quand Armel rentre triomphalement, les apercevant, son signe plein de complicité veut tout dire. Ensuite, il y a l’arrivée au ponton, le podium, la conférence de presse et une belle fête, où en tant que partenaire, ASD est évidemment convié. Le héros est heureux et nous aussi. La belle histoire se poursuit, et les mots d’Armel le lendemain, se passent de commentaires : « quand je m’engage, je prône la fidélité et la persévérance, que ce soit des partenaires techniques avec qui je travaille, ou des associations comme Alliance Syndrome de Dravet (ASD) que je soutiens depuis cinq ans. De pouvoir faire de petites choses et d’apporter un peu de bonheur, pour moi c’est important. J’ai encore en souvenir d’avoir passé quelques heures avec les enfants avant le départ, et ça m’a servi. Je mesure notre chance. On voit qu’ils se battent, leurs parents aussi. Ces gens ont une volonté incroyable. ASD m’a offert un petit bonhomme qui était au-dessus de l’écran de la table à carte et qui m’a accompagné et a fait tout le tour du monde à me surveiller… tout un symbole ! » Tout est dit ! Bravo et merci Armel.

ALC9  IMG_3544

Nos ballons, notre banderole et nous le long du chenal

image1  ALC1   ALC3

Elodie, Marie, Sophie et Didier à la fin de la conférence de presse / Nous devant le podium / Elodie et Sophie avec Armel lors de la belle fête qui a conclu cette journée extraordinaire

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, Jean-Pierre Dick (St Michel Virbac) et Jean Le Cam (Finistère Mer Vent) ferraillent pour accrocher la 4ème place de ce fantastique Vendée Globe, tandis que Eric Bellion (Commeunseulhomme) au large de Rio, est actuellement 1er bizuth de la course. Nous pouvons être fiers de nos skippers de cœur.

Didier Ravon

 

 

Poster un commentaire