12 mars 2012 / Nathalie

L’utilisation hors-AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) des médicaments

Eurordis s’intéresse à un sujet qui concerne pratiquement toutes les personnes vivant avec une maladie rare: l’utilisation de médicaments “hors AMM” (pour une utilisation différente de l’Autorisation de Mise sur le Marché). Il s’agit de médicaments prescrits en dehors de l’utilisation pour laquelle ils ont été autorisés, soit parce qu’utilisés avec une dose différente, ou bien pour une maladie différente. Vous même ou votre enfant avez peut-être déjà bénéficié d’un traitement “hors AMM”.
Étant données les questions spécifiques que cette utilisation peut poser en termes de sécurité, d’efficacité, d’information ou autre, Eurordis aimerait vous poser quelques questions sur la façon dont cela se passe pour vous, savoir si votre expérience en est satisfaisante ou non.

Pour ce faire, Eurordis vous invite à répondre à quelques questions sur le lien suivant : https://www.surveymonkey.com/s/FQBYCST

Si vous avez utilisé plusieurs médicaments hors AMM, Eurordis vous propose de répondre plusieurs fois à ce questionnaire, une fois pour chaque produit, si vous le voulez bien. Même si vous avez tout à fait le choix de répondre à ces questions à l’aide de votre médecin ou de votre pharmacien, c’est votre avis personnel qui est important.

Les réponses sont anonymes, Eurordis utilisera les résultats de cette enquête aux fins de proposer des améliorations, notamment en ce qui concerne l’information.

Merci de répondre avant le 1er avril 2012. Merci d’avance pour le temps que vous y consacrerez. Le temps nécessaire pour répondre à ce questionnaire est estimé à 25 minutes (par médicament).
Merci de diffuser ce message à d’autres malades autour de vous !

Encore un grand merci,

Le groupe de travail sur les médicaments (DITA), Eurordis
Rédacteur : François Houÿez (Health Policy Director  EURORDIS)

Un commentaire

Poster un commentaire
  1. Meryl / Mar 17 2012

    L’étude d’Eurordis va permettre de faire une synthèse des besoins liés à l’utilisation des médicaments hors AMM.

    C’est important de donner le maximum d’informations… nous sommes peu nombreux à être concernés, donc mobilisons- nous !

    Pour information, je fais un copié- collé d’une liste proposée par Nathalie qui reprend les principaux médicaments utilisés hors AMM. A compléter ou corriger si nécessaire.

    1) Urbanyl
    · en gélule de 5mg : réservé à l’adulte
    · en comprimé de 10mg : Le comprimé n’est pas une forme adaptée à l’enfant de moins de 6 ans (risque de fausse route).
    La durée globale du traitement ne devrait pas excéder 8 à 12 semaines pour la majorité des patients, y compris la période de réduction de la posologie (voir rubrique mises en garde et précautions d’emploi).
    Dans certains cas, il pourra être nécessaire de prolonger le traitement au-delà des périodes préconisées. Ceci suppose des évaluations précises et répétées de l’état du patient.

    2) Keppra :
    · en monothérapie à partir de 16 ans,
    · en association à partir de 1 mois

    3) Diacomit :
    Enfants âgés de moins de trois ans :
    Les études pivots de Diacomit ont été menées chez des enfants âgés de trois ans et plus atteints d’une EMSN. La décision clinique d’administrer Diacomit chez un enfant de moins de trois ans atteint d’une EMSN doit être prise au cas par cas, en tenant compte des bénéfices et risques cliniques potentiels.
    Chez ces enfants plus jeunes, un traitement d’appoint par Diacomit ne doit être instauré qu’après la confirmation clinique du diagnostic d’EMSN (voir rubrique propriétés pharmacodynamiques). Les données sur l’administration de Diacomit chez des enfants de moins de 12 mois sont limitées.

    4) Epitomax :
    · en monothérapie à partir de 6 ans,
    · en association à partir de 2 ans,

    5) Buccolam : 3mois à moins de 18ans
    Chez les nourrissons âgés de 3 à 6 mois, le traitement doit être administré en milieu hospitalier afin d’assurer une surveillance et de disposer d’un équipement de réanimation.
    En Autorisation Temporaire d’Utilisation- ATU pour l’instant…

Poster un commentaire